Singapour | Afternoon tea au Raffles

000
Singapour | Afternoon tea au Raffles
1st septembre 2020 MCT
Singapore_Raffles_Hotel_Grand_Lobby

C’est une très vieille horloge, l’un des monuments de Singapour. Elle vient de l’atelier Smith and Sons, au 9 Strand, à Londres. On ne connaît pas la date de sa fabrication mais elle précède l’ouverture du Raffles en 1887. Depuis, elle n’a jamais cessé de tourner. 133 ans plus tard, elle marque 16 heures en cette chaude après-midi.

 

Dans une nouvelle de Somerset Maugham

Palace mythique récemment restauré, le Raffles sert son afternoon tea dans son tout nouveau lobby. Pour ceux qui n’ont pas la possibilité (ou les moyens) d’y passer la nuit, ce festival de scones et petits sandwichs offrira l’occasion de franchir les portes d’un champion de l’hôtellerie orientale.

La clientèle rassemble essentiellement des touristes, auxquels s’ajoutent deux dames, habituées à bavarder en rez-de-jardin, dans le décor tropical d’une nouvelle de Somerset Maugham.

 

Un tea time britannique

Depuis sa création par deux frères natifs de Perse, le Raffles est devenu une chaîne internationale. Chaque établissement adapte son tea time aux traditions locales.

Au Royal Monceau de Paris, on sert le « Goûter royal », farandole de rêves sucrés concoctée par Pierre Hermé : Millefeuille Infiniment Chocolat ou autre Chloé. Le tea time d’Istamboul s’enrichit de loukoums et délices orientaux. A Angkor, il s’accompagne notamment de nom krout (des crêpes à la noix de coco et aux oignons de printemps).

Qu’en est-il donc de Singapour, port métisse où la Chine rencontre l’Inde, et l’Europe la Malaisie ? Pour éviter un menu chaotique aux saveurs incohérentes de massala mêlées de sauce soja, le premier des Raffles joue la carte de la stricte tradition britannique.

 

Thé Vert Provence de Mariage Frères

Le thé vient néanmoins de la grande maison française Mariage Frères. Parmi les noirs figurent l’indémodable Earl Grey Imperial ou le mystérieux Brumes d’Himalaya. On survole les bleus et les blancs… pour mettre le cap sur les verts.

A l’incontournable Casablanca, au traditionnel nippon Gyokuro, on préfèrera le Vert Provence. Alchimie de sencha chinois, fruits rouges et noirs, lavande, camphres et pétales de rose, l’élixir est à l’image du lieu. Comme le Raffles, le Vert Provence de Mariage Frères avance sur un fil tendu entre Shanghai et Saint Paul de Vence, sans basculer de son équilibre est-ouest.

 

Juste à la hauteur de sa réputation

Voici la pyramide de sandwichs salés-sucrés, perchée sur trois plateaux argentés. Presqu’aussi vite, à vrai dire un peu trop vite, déboulent les scones apportés par un deuxième serveur en veste blanche. Avec lui, discrètement une harpiste s’est installée à l’ombre du grandiose escalier de bois noir.

 

 

Dans la partie salée se distingue un excellent saumon fumé. Le saumon fumé est l’un des délices les plus mal traités de ces dernières années. Aristocrate de l’océan, la grande distribution l’a réduit à l’état de jambon des mers. Au Raffles, ce prince déchu retrouve ses notes de noblesse et sa splendeur charnue. Les autres sandwichs abritent sans doute d’autres ingrédients de qualité. Néanmoins, ils ont du mal à s’exprimer dans un marécage de mayonnaise trop épaisse.

 

 

La partie sucrée s’avèrera plus convaincante, avec un charmant petit chou, où l’onctuosité de la crème contraste agréablement avec le croquant de la noisette.

 

 

Également séduisant, un gâteau au chocolat surmonté d’un triangle aux fruits rouges dont la cape flamboyante évoque plus ou moins un épisode de « Flash Gordon ».

 

 

Passé une mini panacotta bien sympa, le point final tombe sous la forme d’une glace à la vanille saupoudrée d’amandes et d’éclats de poire, telle une belle Hélène encore gamine.

 

 

En compagnie d’illustres fantômes

On ne vient pas uniquement ici pour l’expérience gastronomique. Ici on prend le thé en compagnie d’illustres fantômes : Kipling, Conrad, Malraux ou Neruda ont écrit sous ce toit.

Le temps d’une petite heure ou plus, on s’imagine habiter là, avec de lourdes malles en cuir en guise de caravane. On se prend à rêver d’envoyer des télégrammes au bout du monde depuis la réception et à réserver une cabine sur le prochain paquebot en partance pour San Francisco.

L’Afternoon tea du Raffles sert d’abord à cela. D’un point de vue strictement gastronomique, il s’avère à la hauteur de sa réputation et n’a que le défaut de ne jamais la dépasser. Parfois brillant, rarement surprenant, il laisse le souvenir d’un voyage dans le siècle, au rythme de la harpe, de l’horloge et de la valse discrète du personnel. Un moment agréable, à l’image d’une traversée sans histoire.

A.G.

 

Pourquoi le Raffles Afternoon Tea

  • S’offrir un tea time, haut en couleurs et sans risque, au Raffles donne l’occasion de pénétrer dans ce palace mythique.

 

  • La Raffles est à 20 minutes à pieds au plus de deux attractions qui satisfont des envies différentes : la Marina Bay ou le Musée national de Singapour.

Informations Pratiques

. Adresse. Grand Lobby, Raffles Singapore. 1 Beach Rd, Singapore 189673.  Dans le Building principal, accessible depuis l’entrée principale de l’hôtel

. Horaires. Du lundi au vendredi : de 13h à 17h. Samedi & Dimanche : de 12h à 18h

. Prix. Environ 43€ par personne ($SG68) pour l’Afternoon Tea. Voir le menu du Raffles Afternoon Tea

. Réservation par tél. : +65 6412 1816 | Par email : singapore@raffles.com

. Accéder au site du Grand Lobby du Raffles